26 oct. 2009

Girls road trip entre Sydney et Brisbane

Le camion de déménagement est parti hier, le lundi 21 septembre et nous prenons la route au matin du mardi. Carmen est bien chargée, les filles ont hâte de retrouver leur Papounet. Je dois juste faire une parenthèse: lorsque vous habitez dans un pays ou la culture, la langue et plein d'autres paramètres sont vraiment différents et que vous êtes loin, très loin de votre pays d'origine, de votre famille, de vos amis, c'est très, très dur lorsque le noyau se désolidarise et c'est à éviter, car c'est l'unité familiale qui donne la force et le courage d'avancer. Je ferme la parenthèse et, en route pour l'aventure!!!!!!!!!!!!! La route entre Sydney et Brisbane est longue et nous avons donc prévu de prendre notre temps. Première journée: Sydney/Port Macquarie: 384 Km.
Agrandir le plan A Port Macquarie habite notre grande copine Denis et son compagnon Juan et ce sera notre première étape. Nous dormirons chez eux ce soir. Nous arrivons dans l'après-midi et sommes reçues comme des reines. Juan en excellent cuisinier, nous régale d'un délicieux plat de spaghettis à la marinara et nous passons une bien agréable soirée, puis gros dodo. Mercredi matin, au réveil, quelle n'est pas notre surprise en ouvrant les rideaux... Le paysage est noyé sous une sorte de brume, difficile de respirer. On allume la télé pour apprendre qu'un gigantesque "dust storm", une tempête de sable, recouvre une grande partie de l'état. Les images à l'écran nous montrent une Sydney méconnaissable. Une poussière toute rouge, très dense et très fine, a recouvert toute la ville. Les sydney-siders sont priés de ne pas pratiquer d'effort physique, de rester chez eux s'ils le peuvent, plus aucun ferry ne circule dans la baie et les avions sont détournés sur Brisbane!!!!! Et dire que j'ai raté ça, rhaaaa, je râle, j'en aurais eu des photos à prendre!!! Voici un petit montage des photos prises ce jour-là, le mercredi 23 septembre, à Sydney, hélas, pas par moi! Port Macquarie est aussi touchée par la tempête de sable, mais beaucoup moins fortement que Sydney et le sable ici n'est pas rouge, il est blanc. J'appelle Cricri qui me dit que, de la fenêtre de son bureau à Brisbane, il assiste au même phénomène, imaginez la superficie du territoire que cette énorme masse de sable recouvre!! J'ai fouillé sur internet et ai trouvé cette vidéo amateur filmée à Broken Hill en décembre 2007. Regardez à quoi ressemble un dust storm, c'est très, très impressionnant. Nous reprenons la route, ce soir nous serons à Red Rock, notre paradis caché. Deuxième étape: Port Macquarie/Red Rock: 201 Km
Agrandir le plan La visibilité est très réduite, des bourrasques de vent font vaciller Carmen, des branches d'eucalyptus tombent sur la Pacific Highway et je ne suis vraiment pas rassurée. Je lève le pied et roule tranquilou, après tout, on a tout notre temps. Nous passons Coffs Harbour, capitale australienne de la banane, la preuve en photo ci-dessous!! Encore un truc géant, rhalala, ces australiens ont un vrai penchant pour ces machins, voire le post que j'avais consacrée au sujet et qui date du lundi 4 mai 2009, l'article s'intitule: "Gold Coast - Noosa - Big Pineapple - Gympie" Je m'arrête au supermarché de Woolgoolga pour faire quelques courses car, là ou nous allons, il n'y a rien et nous y resterons jusqu'à vendredi. Puis, dans l'après-midi, nous arrivons enfin à destination. Cela n'a pas changé, c'est toujours aussi splendidement isolé et extraordinairement superbe.
Agrandir le plan Je me suis débrouillée pour louer la même maison que nous avions déjà occupée début 2007. Impression que le temps est resté suspendu, tout est à la même place et je reprends vite mes marques. Après avoir rangé les affaires, j'embarque les filles pour une balade. On a toutes les 3 besoin de se dégourdir les jambes après toutes ces longues heures passées en voiture et nous allons dire bonjour aux pélicans. Malheureusement le dust storm est encore bien présent, j'éspère que demain ce sera fini. Le lendemain matin et après une bonne nuit de sommeil récupérateur, nous nous levons avec un merveilleux soleil et un splendide ciel bleu. L'air est limpide et pur et nous allons pouvoir profiter de cette nouvelle journée qui s'annonce magnifique. Au programme: plage et far niente sans aucun sentiment de culpabilité!!!! Après tout, après le stress et la fatigue du déménagement, j'ai bien le droit de poser un peu mon humble postérieur et de me mettre les orteils en éventail, non?! Direction donc la playa, les filles sautent de joie, je ne les tiens plus, et pour cause, elles savent ce qui les attend!! Solenn, toujours égale à elle-même, fait son pitre!! Un vrai petit clown celle-là, va vraiment falloir qu'on l'inscrive à des cours de théâtre! Nous passons donc un bon moment à faire des châteaux de sable et à faire la course avec les vagues, mais le soleil commence à taper dur et nous rentrons nous mettre au frais pour éviter les brûlures des heures les plus chaudes. Soso s'endort comme une pierre et fait une sieste de 2 bonnes heures pendant que je fais un jeu de société avec Yaya. Après un bon goûter, on repart pour la plage ou le soleil commence à baisser à l'horizon. Sarah s'essaye à la photo et veut m'immortaliser au coucher du soleil!! Je la trouve douée, ou peut-être est-ce le modèle qui est si photogénique que la photo ne peut être que réussie!!!! Rhooooo, je sais ce que vous pensez: "C'est pas la modestie qui l'étouffe la Titi!!!" Hé hé hé, bien sûr que je rigole, ma fille est une vraie petite photographe en herbe! C'est l'heure ou les pêcheurs du coin sortent leur canne à pêche et vont titiller le poisson dans la rivière sous l'oeil rond et affamé des pélicans. On rentre à la maison se doucher et on prépare l'apéro, ce soir ce sera chips "Red Rock" dégustées à Red Rock, petit clin d'oeil, somme toute, facile, je vous l'accorde, mais la coïncidence est assez comique, n'est-il pas?! Ca y est, nous sommes vendredi et il faut, hélas, déjà quitter Red Rock, mais nous sommes heureuses, car nous savons que nous allons enfin retrouver notre Cricri et voir pour la toute première fois notre nouvelle maison. En effet, c'est Chris qui s'est chargé de trouver la location et je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre!! Ai-je eu raison de lui faire confiance?!!!! Oups, je tremble!!!!! Aujourd'hui, dernière étape: Red Rock/ Brisbane: 375 Km.
Agrandir le plan Nous reprenons donc notre route, temps prévu sur mon GPS: 5h15 non-stop... Grands Dieux que ce pays est immense. Heureusement que nous avions eu la bonne idée d'offrir un petit lecteur DVD portable pour les 9 ans de Sarah et que j'ai, évidemment, embarqué avec nous pour tuer ces interminables heures de route. Je n'ai jamais été vraiment pour ce genre de chose, mais je peux vous assurer que lorsque vous voyagez en Australie avec des enfants, ça n'est pas un stupide achat lorsque vous devez avaler des centaines de kilomètres de bitume!!! Nous faisons notre première pause café/milk-shake à Ulmarra, petit bled écrasé sous un soleil de plomb au Nord de Grafton. Nous traversons à présent des champs de canne à sucre, de bananiers, il fait de plus en plus chaud, heureusement qu'on a la clim dans la voiture. Nous arrivons à Ballina, encore un endroit à ne surtout pas rater! Si vous passez dans le coin, allez admirer la merveilleuse crevette géante qui trône sur le toit d'un resto spécialisé en fish and chips, juste à côté de la station service: une véritable splendeur, que dis-je, une réelle prouesse architecturale!!!!!!!!! C'est avec un oeil humidifié par l'émotion que nous quittons notre amie la crevette. Quand aurons-nous la joie de pouvoir l'admirer à nouveau?? Bon, allez, j'arrête mes conneries, vous allez vraiment finir par y croire!!!!!!!!!! Et on reprend la route, encore des kilomètres, toujours des kilomètres, je suis fatiguée et nous avons vraiment hâte d'arriver enfin. la route s'enfonce dans les terres et est magnifique, nous montons vers Bangalow. Ici, c'est le territoire des noix de macadamia, ces délicieuses petites noix. Nous faisons encore une pause au Macadamia Castle, histoire de grignoter un petit morceau et de se dégourdir les gambettes. J'ai bien l'impression que c'est un attrape-touriste avec sa mini-ferme et son petit train, sa boutique de souvenirs, pô grâve, ça fait quand même du bien de boire une bonne limonade bien fraîche. Puis, c'est le dernier tronçon jusqu'à The Gap et je l'effectuerais sans m'arrêter, les mains crispées sur le volant en arrivant en périphérie de Brisbane. La circulation est dense, on est vendredi après-midi, les gens quittent la ville pour aller passer le week-end sur la Gold Coast, au sud et la Sunshine Coast, au nord. On m'avait bien prévenue, ici, ça roule vite, en effet, ça n'est pas du tout le même type de conduite à laquelle j'étais habituée à Sydney. C'est plus à la "cow-boy", à l'incruste. Heureusement que j'ai le GPS pour m'indiquer les directions à prendre, sans lui, je ne sais pas du tout comment j'aurais fait. Il m'a conduite jusque devant le portail de notre nouvelle maison et c'est avec un grand soupir de soulagement que je gare enfin Carmen après avoir parcouru un total de 960 Km, ce qui n'est pas énorme, mais semble souvent interminable!!! Cricri est là, il nous attend, quel bonheur de se retrouver et d'être à nouveau tous réunis, ça y est, la tribu est au complet et nous allons pouvoir vivre ce nouveau changement tous ensemble. Au prochain post, je vous parlerais de notre nouvelle vie et vous présenterais notre maison, le quartier et nos nouveaux animaux!!!! Bisous a tutti!!!!

2 commentaires:

. a dit…

J'ai suivi votre "girls road trip" avec beaucoup d'intérêt et avec le sourire aux lèvres grâce à tes petites anecdotes. Quelle joie de te relire avec cette "coupure". 2 posts coup sur coup, tes lecteurs doivent être ravis !

Moi aussi, j'ai toujours du mal à faire court...

Bises

--Marjorie

La tribu a dit…

Salut Marjorie,
comment vas-tu? Ou en êtes-vous dans vos démarches?
L'hiver doit commencer à s'installer doucement sur le Massif de la Chartreuse. Ca doit être magnifique. Si tu veux bien, peux-tu s'il te plaît me redonner en privé l'adresse de ton blog, impossible de remettre la main dessus...
Bises à vous 4 de nous 4.