31 déc. 2011

Noël en Australie


Noël c'était il y a 1 semaine... Diou que le temps file!
Nous voici donc deja rendu au dernier jour de cette année 2011 et j'en profite pour vous souhaiter a tous une merveilleuse nouvelle année.
Puisse le meilleur de 2011 être le pire de 2012, rhooo, v'la t'y pas qu'elle s'met a philosopher la Titi!
Noël en Australie ressemble au Noël en France a quelques différences près tout de même!!!

24 déc. 2011

Moogerah, ses vaches, ses gourous, son lac et ses petits chemins

Allez, c'est parti, en route pour Moogerah! Je vous en ai souvent parlé de ce p'tit coin de campagne qui sent bon la bouse de vache et les fleurs sauvages... je vous en ai deja montré plusieurs fois des photos... beh cette fois-ci, je vous présente un film que je me suis amusée a faire. Désolée pour la médiocre qualité, je ne suis pas très au point, d'autant plus que j'ai filmé avec mon appareil photo!
Nous avons fait notre pause traditionnelle a The story tree de Boonah pour y boire un bon chocolat chaud et nous affaler et bouquiner dans les megas confortables canapés!

23 déc. 2011

Bandicoot ou le voleur de tomates

Il fait chaud, une de ces nuits moites ou le crissement des insectes nocturnes vous assourdit tant il est fort.
Une de ces nuits ou vous savez d'avance que vous mettrez du temps avant de trouver le sommeil car le simple contact de votre corps sur la paillasse vous donnera encore plus chaud... 
Vous repoussez donc l'heure du coucher et restez assis sur votre deck en profitant d'une fraîcheur relative tout en admirant le scintillement de la Croix du Sud et en dégustant avec bonheur et sans modération un merveilleux petit chardonnay neo-zélandais.
Soudain un bruit dans le jardin vous sort de votre torpeur... mais qu'est ce donc??
Un possum? Max le tigre? Lola la panthère? Marcel le python?
Tout comme le barbecue, la torche est quasi-indispensable lorsque vous vivez en Australie. Vous vous saisissez donc discrètement de l'objet et éclairez l'herbe juste en dessous et la, vous le surprenez, la pâte et le museau dans le plan de tomate-cerise que vous avez planté avec tant d'amour et dont les fruits disparaissent mystérieusement chaque jour!!!!
Il est la, en contre-bas et vous regarde avec ses grands yeux innocents du genre "j'ai rien fait moi"!
L'énigme est enfin résolue... c'est donc cette adorable bestiole qui vient se goinfrer tous les soirs de vos petites fraises et tomates... copain bandicoot a donc décidé que votre potager serait a présent son garde-manger local...
Bon appétit!



22 déc. 2011

8 déc. 2011

La montagne glorieuse

Interdite sur le chantier temporairement puisqu'aujourd'hui c'est jour de plâtre, c'est non sans une certaine excitation que je reprend donc contrôle du clavier et rattrape un peu tout ce temps qui file bien trop vite.
Comme je l'ai écris dans mon précèdent article, le dimanche, pas de travaux et on en profite pour partir en balade.
Ce fut donc encore le cas il y a 15 jours lorsque nous avons rejoint nos amis Delphine, Thierry, Emilie et Antoine pour partager une délicieux pique-nique a Maiala a Mount Glorious.
Les enfants ont joué aux aventuriers en grimpant aux branches d'un gigantesque banyan tree.
 Nous avons ensuite fait une tres belle rando dans la foret. Les petits ont été courageux et n'ont pas du tout râlé (hum hum!) pendant les 7Km.
Il faisait bon a l'ombre des immenses arbres et le sous bois sentait les champignons et les feuilles humides.

Nous avons même surpris un pademelon, tout affairé a grignoter des graines. Hélas, le temps que je sorte mon appareil photo, il s'était deja enfui...

Y'a que Thierry qui a tiré la langue sur la fin mais pourquoi ne suis-je meme pas surprise?!


Allez, on se refait ça bien vite, promis ;-)
A bientôt les amis!

Botanique

 Les travaux c'est bien beau mais faut pas non plus que cela empiète trop sur notre vie familiale.
Je suis sur le chantier 6 jours sur 7 et Cricri ne peut, hélas, n'y être que le samedi car il a son boulot qui l'accapare tout le reste de la semaine mais le dimanche, c'est sacré.
On lâche les truelles, les pinceaux et les marteaux et on profite d'être ensemble avec nos 2 pupuces.
C'est donc par un beau dimanche ensoleillé que nous sommes allés flâner dans les allées ombragées du jardin botanique de Mount Coo Tha.




Si d'aventure vous veniez a passer du cote de chez Swann Brisbane, ne ratez surtout pas le détour par cet havre de paix. Vous ne serez pas décus.

16 nov. 2011

Orage, Oh désespoir

C'est une petite video que j'ai faite il y a quelques temps lors d'un gros, gros orage qui s'est abattu sur Brisbane. Le ciel s'est assombri soudainement, d'énormes nuages se sont amoncelés, pas un souffle d'air, pas la moindre brise et une chaleur épouvantable accompagnée d'un joli petit 91% d'humidité!
Etrange impression d'être en fin de journée alors qu'il n'etait que 3h de l'apres-midi!
Le tonnerre se rapprochait de plus en plus, le vent s'est mis, soudain, a souffler méchamment...
De grosses gouttes de pluie ont commencé a tomber d'un ciel plombé, alourdies de plusieurs jours d'une chaleur torride et humide puis ce fut soudain le déluge.
Un véritable spectacle de sons et lumières grandeur nature, splendide mais également effrayant...
Notre petite creek qui coule sagement au fond de notre jardin en temps normal, s'est soudain gonflée et transformée en véritable torrent charriant troncs et branches d'arbre et emportant tout ce qu'il pouvait sur son passage... C'est ce que l'on appelle ici un "flash flooding", c'est a dire une inondation éclair.
C'est aussi ce qui s'est passé avec la Brisbane River en janvier mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup plus violent.





Il était une fois... Sydney

  

11 nov. 2011

Kookaburras in a old gum tree


Un dimanche matin, a l'heure du petit dej', 2 kookaburras attirés par l'odeur des tartines grillées sont venus nous saluer!
Hélas, peut-être trop intimidés, ils ne nous ont point fait écouter leurs extraordinaires mélopées (poil au pied, comme dirait l'autre idiot du village qui s'croit original!)


Bestiolos bizzaroidos

Non mais sans blague, mais keskesaitquecetrucla??!
Je n'ai jamais vu ça de ma vie et les amis avec qui nous étions non plus.
Un espèce d'insecte qui ressemble a rien.
Une sorte de mélange entre une araignée, une grenouille, une sauterelle et une fourmis... c'est de la taille d'un petit pois, ça a des antennes sur le cul et ça se déplace a moitié en sautillant, a moitié en marchant vers l'arrière aussi bien que vers l'avant. D'ailleurs on se demandait même ou qu'elle était la tetete et ou qu'il était le cucul...
Si quelqu'un peut éclaircir ce mystère, je lui offre son poids en vegemite ;-)



Merci et bravo Young, tu as éclairé ma lanterne et donc, par la même occasion, contribue a l'enrichissement de mon neurone en apportant la réponse a l'énigme qui nous plongeait tous depuis de longues semaines dans un suspens insupportable!!!
Si vous voulez donc en savoir un peu plus sur les insectes de Brisbane, cliquez sur le lien! 


10 nov. 2011

Aaahh, ça vous gratte ou ça vous chatouille?!

Apres la phase de destruction massive, on attaque, enfin, la reconstruction et c'est tout de même bien plus motivant et encourageant.


John, notre builder kiwi et Sally sa carpenter sont venus nous prêter main forte pendant 3 jours pour le plus gros mais nous devrons a présent nous passer d'eux car nous explosons notre budget.
C'est un peu beaucoup camping a la casba en ce moment et c'est assez rigolo épuisant cette impression d'être en vacances en plein bordel. Au moins, on a du bol qu'il fasse beau car, avec notre super cuisine en plein air, ce serait tout de même un peu moins sympa s'il tombait des cordes.


 En revanche, il commence a faire diablement chaud. Apres s'être fait attendre, l'été est la et bien la, y'a pas de doute. On peut virer les pulls et les chaussettes et sortir les jupes et les sandales.
Comme nous avons un budget très limité et strict, c'est moi qui me suis portée volontaire pour placer l'isolation au plafond (purée, mais j'avais mon neurone en grève ce jour-la ou quoi?!)
Poser la laine de roche sous les tôles n'est vraiment, vraiment, mais alors VRAIMENT  pas top moumoutte du tout, croyez-moi, non seulement cette *&*^%^%#@@@# de laine de roche a la ^*&&^&^& rentre de partout meme avec les manches longues et le pantalons et je ne vous raconte même pas comment que ça gratte.... aaaahhhhhhh!!!!
En plus la température sous toiture doit avoisiner les 40 degrés... je sue et dégouline tant que je peux en pestant comme une poissonnière!
Bon, étant du genre a toujours essayer de voir le bon cote des choses, je me dis que c'est bon pour la santé, ca élimine les toxines!!! J'en ai deja posé environ 1/3, me reste plus qu'a faire le reste... enfin, y'a plus qu'a, hein?!


Hier Thierry, notre électricien préféré, est venu tirer les câbles et préparer le terrain pour les prises et les interrupteurs, ça commence donc doucement a prendre forme mais il reste encore énormément de boulot et nous n'avons même pas encore commandé notre cuisine!!!!
Bref, comme vous pouvez le constater, on ne s'ennuie pas. Ce qui, au départ, devaient juste etre des travaux de modernisation de la cuisine et de l'espace a vivre s'est transformé en chantier beaucoup plus conséquent... c'est ce que l'on appelle l'effet domino!!!
Et moi qui voulais faire un régime pour la toute 1ere fois de ma vie (parce que 11Kg depuis 18 mois que j'ai arrêté de fumer, ça ne va pas du tout, du tout, mais alors pas du tout), j'ai deja perdu 4Kg depuis le début des travaux!!!
Bon, allez je dois vous quitter, aujourd'hui c'est ponçage d'une grande french door de recup' que j'ai acheté dans un entrepôt de démolition.
En dessous de la vilaine peinture blanche du cadre sommeille un magnifique cèdre rouge qui ne demande qu'a être mis en valeur.
Zou, bisous les loulous et a bientôt ;-)


25 oct. 2011

Flash spécial rugby: kiwis versus camembert

C'est en 2003, avec la coupe du monde en Australie que je suis devenue fan invétérée de rugby. 
Evidemment, travailler en tant que guide pour une partie du staff et les clubs de supporters du XV de France aide a apprécier ce sport que je trouvais jusque la barbare!!! 
Dur dur, les soirées, restaus, croisières et guider ces gars-la, sans compter assister aux matches et, notamment les 2 demi-finales et LA finale au stade olympique, pffff... si si, je vous assure, c'était du boulot!!!!
Bref, bon, j'arrête, c'est pas vivable un truc pareil!!!
Ah, v'la t'y pas que j'ai retrouvé quelques photos, oups, ça ne nous rajeunit pas ma p'tite Gisèle!!
Balade a Bondi Beach
Sarah et le XV de France

Finale de la RWC 2003 Australie/Angleterre

Monsieur Nick Mallett et Madame Zaza!


Vous aurez donc bien compris que je ne pouvais point ne pas écrire un post tout spécialement consacré au sujet et partager avec vous comment nous avons vécu la finale de la coupe du monde 2011 de ce coté de la planète!
Ca été très bizarre car, depuis que l'Australie avait été sortie, c'est comme si l'événement s'était terminé. Plus personne n'en parlait, plus aucune réflexion, pas le moindre petit mot sur le sujet... pour être tout a fait honnête, je pense que les australiens ont été extrêmement amers de leur défaite contre leurs plus grands ennemis, a savoir, les fameux All Blacks et le fait que la France était, quand a elle, passée, cela les a tout de même un peu vexés!!!
Ceci ne m'a pas empêchée, au matin de la fameuse finale, d'arborer très fièrement mon fameux tee-shirt "French score more" en allant faire mes courses et plus les gens me lançaient des regards sombres, plus je bombais le torse!!!


La maison étant en chantier et ne risquant plus rien, c'est donc chez nous que toute la rue s'est réunie dimanche en fin d'après-midi pour supporter les 2 plus grandes équipes de rugby du monde.
Ce fut une sacrée soirée (n'est ce pas mon cher Jean-Pierre?)
Une réunion entre copains/voisins, somme toute très internationale. Ecossais, gallois, anglais, néo-zélandais, sud-africains, australiens et nous, les seuls frenchies de la bande!
Chacun a amené a manger et a boire, comme cela se fait toujours ici et c'est autour d'une table pleine de victuailles que nous avons levé nos verres de Cote du Rhône et de Chardonnay néo-zélandais pour trinquer tous ensemble.

Deco frenchie pour un événement tant attendu
Festoyons avant le coup d'envoi

Tous les voisins sont la

Ambiance digne des plus grands soirs!

Rhaaaa, on y aura cru jusqu'au bout, pas vrai?? 
Me dites pas le contraire, on y a tous cru, on a tous vibré, espéré, crié, tremblé, serré les fesses dents, râlé, applaudi, sauté de joie et, au final, il aura bien fallu se rendre a la triste évidence, cela n'aura pas suffi... il aura juste manque un unique et minuscule petit point, ridicule, dérisoire, et pourtant, c'est lui qui aura fait la différence.......
Nos bleus ont été héroïques, merveilleux, fantastiques, mais les blacks, en face, n'étaient pas non plus la pour jouer a la dînette, grrrr, m'enfin, on a été jusqu'en finale, et quelle finale, un jeu splendide, digne de l'événement, merci, merci, merci les p'tits gars de nous avoir fait rêver et vibrer, on vous aime et vous nous avez offert un grand, un immense moment de bonheur et félicitations aux champions, ils ont fait une coupe du monde parfaite. 
A charge de revanche, on se retrouvera en 2015 ;-)

21 oct. 2011

Ah, le chantier!

Apres avoir donc démoli la cloison, on a du stopper le chantier. En effet nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir qu'au dessus des plaques de plâtre, le plafond était truffé d'asbestos, un bien joli mot qui sonne exotique mais qui est en fait la traduction d'amiante et la, ca fait moins fantasmer!


Nous avons fait appel a des professionnels pour retirer les plaques et après 4h et $2000, notre plafond était débarrassé de cette cochonnerie... pas glop!
Un camion est venu récupérer la benne.

et nous pouvions donc reprendre le chantier en main. On a du dégager toute la laine de verre pour mettre a nu la charpente et c'est bien le truc le plus dégueulasse que j'ai du faire... 


La laine de verre avait été installée lors de la construction de la maison en 1962 et n'avait jamais été remplacée depuis... Les crottes de rats, les cafards... 50 ans de saletés en tout genre qu'on a du enlever... d'ou nos superbes tenues! On n'allait pas sortir les habits du dimanche quand même, surtout quand on risque de se voir atterrir sur la tête des cadavres de rats et autres merveilleuses petites surprises ;-) Ah, et on en a bien sur profite pour voir si on retrouvait Marcel, mais non, pas le moindre petit python a l'horizon: soupir de déception ;)


 Ensuite, on s'est attaqués au carrelage de l'ancienne cuisine car on suspectait qu'en dessous, nous retrouverions le parquet d'origine et nous ne nous sommes pas trompés. Il faudra juste louer une ponceuse et le vernir car il est tout de même assez abîmé.


N'ayant plus de cuisinière, nous nous sommes improvisés notre cuisine d'été! Cela ne nous empêche pas de nous préparer de succulents petits plats au wok... c'est chouette, on a un peu l'impression d'être en camping en vacances... en fait ça n'est pas qu'une impression!!!! C'EST DU CAMPING!!!


 

Et voici donc a quoi ressemble notre salon a présent!
Ben, vous allez p'tetre pensé que la Titi a encore pété un câble mais je dois bien avouer que je trouve la déco vraiment chouette!
Ce petit coté industriello-bohemo-pas finito est loin de me déplaire, si si, j'vous assure... surtout le soir lorsque j'allume toutes les bougies et que l'on met de la musique ou que Sarah joue un p'tit air au piano, on se croirait presque en Nouvelles-Orleans et c'est très romantique.






 Bon, ce week-end sera placé une fois de plus sous le signe du marteau et des gravas, y'a encore du boulot!
Et dire qu'la reine sera a Brisbane lundi, pffff, je ne pourrai même pas l'inviter chez moi pour un petit drink on ze deck by ze creek...



16 oct. 2011

Oh Diou, qué caguagne...

Encore un article qui n'a aucun rapport avec notre pays d'adoption mais un blog est, avant tout, un espace personnel ou il est bon de parler et d'échanger des brides de quotidien et pas toujours de faire de longs articles...
Donc, après de longs mois de réflexion et de tergiversations, nous avons fini par nous lancer...
Les doigts nous démangeaient trop et c'est avec une certaine excitation que nous avons repris truelles et marteaux, masques et lunettes, clous et scies, boite a pansements et surtout, une grande dose de patience et d'huile de coude!!!
Ca y est, on a enfin commencé les travaux.
Nous nous sommes lancés dans le réaménagement de tout notre espace de vie.
Nous allons donc démolir la cuisine existante pour la reconstruire a un autre endroit, ce qui nous fera gagner en luminosité et en fluidité de l'espace qui deviendra beaucoup plus convivial et fonctionnel.
1ere étape, démolir une cloison qui coupait l'espace en 2.



Ca c'est fait, comme disait l'autre!

4 oct. 2011

Madame Zaza est en forme et vous salue!

Bien occupée je l'ai en effet été ces derniers mois puisque, comme je l'avais deja écrit ici-même, j'ai enfin pris mon courage a 2 mains et me suis lancée.
J'ai donc commencé mon petit business de restauration et de customisation de meubles.
Souvent les plus beaux objets sont sous nos yeux et il suffit simplement de leur apporter amour, temps et attention afin qu'ils retrouvent leur beauté d'antan.
Mon but est donc, vous l'aurez compris, de redonner vie a des meubles dont plus personne ne veut et qui sont passé de mode et cela est extrêmement gratifiant lorsque, après de longues heures de boulot, le résultat plaît au point que les gens achètent le fruit de mon travail.
Ma philosophie est aussi portée sur le respect de l'environnement.
J'essaye, dans la limite du possible, de n'utiliser que des produits naturels.
Du lait de chaux pour teinter les vieux bois, de la cire artisanale pour nourrir les diverses essences sur lesquelles je travaille, un petit chalumeau et beaucoup d'huile de coude pour décaper les meubles sur lesquels les couches de peinture s'ajoutent a chaque nouveau propriétaire ou chaque nouvelle mode et qui se superposent depuis des dizaines d'années.
Les vieux meubles, c'est un peu comme nos anciens, on les respecte, on les bichonne et c'est comme cela qu'ils vieillissent bien et s'embellissent avec les années qui passent.
C'est ce qui fait leur charme, leur caractère et leur valeur, contrairement aux meubles préfabriqués et en bois composites gorgés de solvants et de colle qui, au bout de 2 ou 3 ans d'utilisation ou un simple déménagement tombent en morceaux.
Toutes les pièces qui sont sur les photos ci-dessous ont deja été vendues.