28 juin 2010

Ron Mueck, absolument hallucinant

Ce week-end, nous avons eu la grande joie de recevoir notre amie Denis et son compagnon Juan. Je vous ai deja souvent parle du phenomene Denis et c'est toujours un bonheur de la revoir. Elle et Juan, habitent a Port Macquarie mais avaient envie de changer un peu d'air alors ils n'ont pas hesite a conduire presque 10h pour venir nous faire un coucou!!!! Samedi, nous avons tous ete voir l'exposition de Ron Mueck presentee a la Gallery Of Modern Art de Brisbane. Juan etant lui-meme artiste, c'etait un truc qu'on ne voulait surtout pas rater et que l'on s'etait promis de longue date d'aller visiter. L'expo a commence le 8 mai et s'achevera le 1er aout 2010. Nous sommes ressortis un peu deroutes, c'est le type d'artiste dont les oeuvres ne laissent pas indifferent. A voir absolument, certaines de ses sculptures peuvent gener car d'un realisme pousse a l'extreme. Sarah a eu du mal a regarder le nouveau-ne... Quand a Chris et moi, c'est la vieille femme mourante dans son lit qui nous a le plus marques. La sculpture que j'ai vraiment beaucoup aime est celle representant les 2 vieilles grands-meres, on aurait vraiment cru 2 petites vieilles en train de ficanasser, on en a tous croise un jour au detour d'une place de village avec le meme regard coquin, les memes yeux de vieilles chipies!! Denis et Juan ont beaucoup aime l'homme dans sa barque. Le poulet est assez macabre, ca ne donne plus trop envie de manger de la volaille! La femme dans son lit est monumentale, imaginez un peu le boulot et la complexite du transport d'une telle piece!!! Et celle de l'homme nu sur sa chaise est bluffante... tous les details y sont, z'avez vu la taille du penis???!!! Impressionnant, non? Voici ce que Wikipedia dit de cet artiste incroyable. "Né à Melbourne en 1958, Ron Mueck est un sculpteur australien hyperréaliste travaillant en Grande-Bretagne. Son père et sa mère étaient respectivement fabricants de jouets en bois et de poupées de chiffons. Mueck commence sa carrière dans l'industrie du spectacle en modélisant des marionnettes pour la télévision et le cinéma, en Australie, à Los Angeles puis à Londres. Il a ainsi travaillé pour le film Labyrinthe et a collaboré au Muppet Show. Il fonde en 1990 une entreprise de production de mannequins pour des publicités. Ses personnages photo-réalistes ne sont créés que pour être photographiés d'un certain angle et Mueck désire de plus en plus produire des sculptures semblant parfaites quelle que soit la position du spectateur. Mueck passe à l'art en 1996 avec sa collaboration avec sa belle-mère Paula Rego pour qui il produit des petits personnages pour un de ses tableaux, en particulier une sculpture de Pinocchio. Elle le présente au collectionneur Charles Saatchi qui est impressionné. Il est révélé en 1997 par l'exposition Sensation à la Royal Academy of Arts pour laquelle il a créé Dead Dad (Père mort), une œuvre sur le corps de son père réduit aux deux tiers de sa taille réelle. Il connaît depuis un succès croissant, de la Biennale de Venise en 2001 où il présente son « garçon » de cinq mètres de haut. Il a également été choisi pour l’exposition Mélancolia du Grand Palais en décembre 2005. Ses sculptures reproduisent le corps humain dans ses plus minutieux détails grâce au silicone, à la résine polyester et à la peinture à l’huile. Derrière sa précision clinique, un goût du morbide transparaît, à travers la déchéance de ses corps obèses et vieillissants accentuée par leurs dimensions anormales. En 2002, sa sculpture Femme enceinte a été achetée par la National Gallery of Australia pour 800 000 dollars australiens. Il peut être rapproché de l'artiste Stanley Spencer des années 1930 ou de son contemporain Jenny Saville. Les artistes du mouvement hyperréaliste tels Duane Hanson, John de Andrea, Ralph Goings et Chuck Close s'apparentent aussi à son œuvre. Il est celui qui a profondément renouvelé la question de la sculpture contemporaine par ses œuvres monumentales ou étrangement petites qui créent une tension entre notre univers réel et le monde fantasmagorique qu'il y intègre. Les personnages plongés dans leurs pensées semblent vivants, les plus petits détails sont présents, l’envie est forte de se comparer à un de ces colosses ou de ces lilliputiens et lorsqu’on se laisse y prendre et qu’on regarde, on ne remarque qu’une chose, c’est qu’il n’y a rien à remarquer, il ne leur manque que la parole, que le mouvement, c'est troublant, la maîtrise parfaite des matériaux relaye une sensibilité à travers ce naturel ambigu. On sent qu'il ne s'agit pas ici d’une simple volonté de réalisme banal pour parvenir à la perfection figurative, mais on entre ici dans les sphères psychologiques de personnages complexes, dont les vies sont induites à travers la mise en scène de chacun d’eux : un homme nu assis sur une chaise, une femme assise dans son lit, tous ces éléments qui évoquent leur environnement amorcent le regard de manière imperceptible afin de laisser libre cours à la fiction personnelle du spectateur." Pour finir, j'ai trouve sur Youtube une video de Ron Mueck en plein travail dans son atelier. Tres interessant de voir comment il realise ses oeuvres d'art.

3 commentaires:

Marjorie a dit…

Salut Tiana et le reste de la tribu ! Me revoilà sur ton blog après 2 semaines de vacances dans le golfe du Morbihan (très beau !) et j'ai beaucoup de posts de retard... Fascinant ce Ron Mueck !!! Comme j'aimerais voir ses oeuvres ! Le réalisme est époustoufflant, de ce fait, il est vrai que certaines sculptures sont "dérangeantes". Pour moi, c'est "l'homme dénudé obèse assis" et son regard qui me met mal à l'aise. Merci pour ce post très intéressant qui m'a fait découvrir cet artiste.
J'ai bien rigolé avec ton post sur Nanard, ton nouvel animal de compagnie... J'crois que je deviendrais insomniaque avec "ça" au-dessus de mon lit.
Au plaisir de lire Tiana, à bientôt.

--Marjorie

Anonyme a dit…

J'avais déjà vu quelques images des créations de ce bonhomme !

C'est impressionnant de réalisme et franchement, ça fait presque peur !!

And.

La tribu a dit…

Coucou Marjorie et And,
ne ratez surtout pas d'aller voir une expo de cet artiste hors du commun si vous en avez l'occasion.
En photo, ca donne une idee, mais en vrai, c'est tellement plus impressionnant.